Archives de catégorie : Dufourny

Lettre de demande d’une interpellation citoyenne autour de la PLACE LUMUMBA au conseil communal d’Ixelles du 23 novembre 2017

Collège des Bourgmestre et
Échevins de la commune d’Ixelles
168, Chaussée d’Ixelles
1050 Bruxelles

Concerne : interpellation citoyenne sur le compromis du 25 octobre dernier relatif au dossier de demande de la reconnaissance de la Place Patrice Lumumba à Matonge/Ixelles

Madame la Bourgmestre,
Mesdames,
Messieurs,

Je vous adresse la parole en tant que fondateur et porte-parole de la bibliothèque Lumumba, projet entamé de paire avec le lancement de la campagne pour une place Lumumba à Bruxelles, peu après mon arrivée au quartier de Matonge, il y a 12 ans, en janvier 2005.

N’étant pas consulté par:

 la majorité communale, malgré la déclaration de la bourgmestre et collège d’échevins d’être « tout à fait disposée à recevoir et écouter les associations œuvrant pour la préservation et la diffusion de la partie coloniale de notre histoire. »

– l’opposition communale, malgré la déclaration d’Ecolo que leurs « mandataires doivent rendre des comptes et confronter leurs projets avec la population dans le cadre d’un véritable processus participatif » (Info Ixelles, sept/oct 2017) et le projet du CDH « d’inventer une nouvelle gouvernance en y impliquant le citoyen. Lui ne demande que ça, alors écoutons-le. » (ibidem)

– les associations Collectif Mémoire Coloniale et Change asbl, malgré l’accord de prendre position en front commun envers les recommandations de la commission.

Je me suis permis par conséquent de faire appel à mon droit citoyenne de demander une interpellation au prochain conseil communal d’Ixelles, pour exprimer la position de la Bibliothèque Lumumba envers le compromis proposé par la majorité communal, et ce d’autant plus que mon nom était mentionné dans le communiqué de presse comme « partenaire », bien qu’ayant eu aucun part dans les délibérations, ni dans la rédaction du communiqué issue de la part de Collectif Mémoire Colonial & Change asbl. 

Malgré mes réserves que je tiens à formuler envers le compromis comme à la façon dont il est obtenu, je tiens aussi à saluer ce que je considère le plus essentiel, notamment q’un large consensus s’est établi quant à la reconnaissance de la nécessité du devoir de mémoire et l’importance de promouvoir la connaissance et la diffusion de l’histoire partagé entre la Belgique et le Congo.

Une plaque commémorative est un pas certes honorable, mais après douze ans de lutte pour une place Lumumba à Matonge, la bibliothèque Lumumba pense pouvoir proposer quelque chose de plus « substantifique » (Rabelais ;o) en soutien de l’exercice nécessaire du devoir de mémoire de l’histoire partagé entre la Belgique et le Congo. 

En vous remerciant par avance de la suite favorable à nous réserver une interpellation au prochain conseil communal, nous vous prions de recevoir, Madame la Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les échevin(e)s, nos salutations distinguées.
 
Philip Buyck
Bibliothèque Lumumba
Rue de la Tulipe 69
1050 Ixelles
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Une plaque, premier pas vers la Place Lumumba à Matonge …?

Certes, j’avais mes doutes quant au sérieux de la commission dont la  bourgmestre annonçait la création au dernier conseil communale d’Ixelles, le 21 septembre 2017.  Cette commission, censée de se pencher sur la question d’officialiser la  Place Lumumba derrière l’église St-Boniface à Matonge, s’est réuni  mercredi dernier, le 25 octobre. 

La surprise était  quand même de taille quand je recevais mardi soir, donc à la veille de la réunion de cette commission, un coup de fil de la part de Mémoire Coloniale, me demandant déjà de souscrire la communiqué de presse annonçant le résultat des délibérations de la commission qui devrait encore se réunir le lendemain …

Etant mentionné dans la communiquécomme « partenaire », bien que ayant eu aucun part dans les délibérations, ni dans la rédaction, je tiens à formuler mes réserves, si bien vis-a-vis du compromis comme de la façon qu’il a été obtenu.

Apparemment le compromis (au lieu d’officialiser la place Lumumba derrière l’église St-Boniface, ériger une plaque commémorative au Champ de Mars) était une proposition de la majorité communale (MR & PS) approuvés par le Collectif Mémoire Coloniale & Change asbl à une réunion à laquelle ils aient étés invités le jeudi 17 octobre. Et par la suite donc soumis à la commission qui, apparemment, a donné aussi son aval. Le plan est que cela sera vôté au prochain conseil communal, le 23 novembre 2017.

Ce compromis, clairement fabriqué pour sauver la face de majorité communale, est alors célébré dans le titre de la communiqué de presse comme « un premier pas sur la longue route pour une place Lumumba. » 

Un premier pas? je dirai plutôt le dernier pas et je m’en doute bien qu’il nous approche du vrai but: l’officialisation de la Place Lumumba derrière l’église St-Boniface à Matonge. Cela reste quand même l’objectif aussi du Collectif Mémoire Coloniale & Change asbl, qui terminent leur communiqué en le soulignant: « la lutte pour une Place Lumumba continue bel et bien, de manière déterminée, et continuera jusqu’à l’obtention de cette place. » 

Si cela reste vraiment l’objectif, alors ne nous laissons pas détourner de notre chemin en acceptant ce compromis politico-politicienne locale, qui ne sert à la fin qu’à sauver la face de la bourgmestre MR Dominique Dufourmy, qui s’est déclaré carrément contre une place Lumumba à Matonge, et du premier échevin PS Béa Dialo, qui s’est déclaré le grand pourfendeur de cette place. 

Pourquoi pas, en fin du compte, un vrai débat en plein public au sein du conseil communal et laisser trancher par vote démocratique la question de la Place Lumumba à Matonge, OUI ou NON …?

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Point à la ligne, klaar … START?

Chère Madame Dufourmy, bourgemestre d’Ixelles,  j’ai beaucoup apprécié votre prise de position claire et nette le lendemain de la ré-inauguration de la place Lumumba le 30 juin dernier dans Bruzz (voir « Dufourny: ‘Il n’y aura pas de place Lumumba. Point à la ligne.' » Bruzz 1/07/2016  et « Dufourny: ‘Er komt geen Lumumbaplein, klaar.' » Bruzz 1/07/2016).

Sinon scientifique votre position à au moins la mérite d’être falsifiable, comme vous y ajoutez la condition « Tant que je suis bourgmestre, il n’y aura pas de place Lumumba. » A moi d’en déduire donc: si un jour il y aura une place Lumumba à Matonge, vous ne seriez plus bourgmestre. Courageux de votre part de jeter même votre écharpe de bourgmestre dans la balance pour cette cause, ne fût-ce-t-elle négative. Pas de place Lumumba, tant que vous êtes bourgmestre. Point à la ligne.

Je me demande en même temps, d’où cette fermeté de position?  Est-ce de conviction personnelle où est-ce la position de votre partie le MR, au niveau local, fédéral? Votre ancien président, Louis Michel, ne voulait-t-il pas un certain moment créer une Fondation Lumumba, dotée de plusieurs millions d’euros?

Chose sûre et certaine, vous ne voulez pas relancer  le débat:
« Nous avons déjà mené le débat au conseil communal il y a trois ans. Le bourgmestre et le collège des échevins s’étaient opposés à la place Lumumba. Nous n’allons pas relancer ce débat. Tant que je suis bourgmestre, il n’y aura pas de place Lumumba. »
In het Nederlands:
“Er komt geen Lumumbaplein, klaar”, vervolgt de burgemeester. “We hebben het debat drie jaar geleden al gevoerd in de gemeenteraad. De burgemeester en het schepencollege hebben er zich toen tegen uitgesproken, en vandaag staat dezelfde bestuursploeg aan het roer. We gaan het debat niet heropstarten.”
« We gaan de discussie hoe dan ook niet elk jaar heropstarten. Zolang ik burgemeester ben, komt er geen Lumumbaplein. »

TeTiTaTuTis quoi?

Mais, les choses sont-ils vraiment si simples? Le bourgmestre et le collège des échevins, n’ont-ils pas changés entre-temps? Et qui peut empêcher qu’on relance le débat?

Point à la ligne, klaar?

.Aan de lijn, klaar … START!

PS: Vous vous souvenez du dossier paru dan « Notre Afrik »: « La hantise Lumumba, mini-séisme autour d’une place … provoquant une guerre de tranchée loin d’être terminee … »

Je pense que ça revient à une question de … s’aligner ;o)

20160707_153915 20160707_153908 20160707_153900 20160707_153838

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

TeTiTaTuTis, Madame Dufourmy, bourgmestre de Ixelles …

Madame Dufourmy, permettez moi de mettre « TeTiTaTuTis » en entête  du premier post de ce blog désormais dédié à vous en tant que bourgmestre de la commune d’Ixelles. Ce sont les derniers mots sortis de la bouche de Hugo Claus qui souffrait de la maladie de Alzheimer et décida de s’euthanasier car il le jugeait indigne de vivre avec une mémoire atrophiée. Dans son patois natal, le ouest flamand, TeTiTaTuTis  signifie « Het is tijd dat het uit is », il est temps que ça soit fini. Une piqûre s’ensuivit qui mit fin à sa vie terrestre , il y a plus que huit ans entre temps, le 19 mars 2008. Admirant ces mots d’une si riche raisonance, je me suis permis, le jour de son enterrement, d’enregistrer le nom de domaine tetitatutis.be afin d’en stimuler la survie.

Soit, ceci pour la petite histoire. Ce domaine est entre temps expiré et si vous googlez « tetitatutis » maintenant, vous tomberez sûrement sur www. lumumba.be, domaine que j’avais enregistré il y a dix ans, quelque temps après mon arrivée à Matonge.

J’écrivais un blog à l’époque: « Dag Boek »,  qu’on peut retrouver actuellement sous l’URL tetitatutis.blogspot.be. Dans ce blog, dont le dernier post date de 15 novembre 2005 , vous pourriez suivre jour par jour comment je suis arrivé à Matonge depuis mon départ d’Anvers , après un petit détour par Tenerife.

C’est cette expérience d’écriture électronique que je veux ici continuer en vous adressant chaque jour, Madame Dufourmy, bourgmestre d’Ixelles, quelques alinéas, en déclinant pour terminer votre audacieuse réaction au rassemblement du 30 juin à la place Lumumba à Matonge:

« TANT QUE JE SUIS BOURGMESTRE IL N’ Y AURA PAS DE PLACE LUMUMBA. POINT
A LA LIGNE … »

Est-ce-que je peux en déduire, Madame Dufourmy, que le jour qu’il y aura une place Lumumba à Matonge, vous ne seriez plus bourgmestre de Ixelles …?

TANT QUE JE SUIS BOURGMESTRE IL N’ Y AURA PAS DE PLACE LUMUMBA. POINT A LA LIGNE
TANT QUE JE SUIS BOURGMESTRE IL N’ Y AURA PAS DE PLACE LUMUMBA. POINT
A LA LIGNE
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

. À la ligne … a linea …

Dominique Dufourny: « Il n’y aura pas de place Lumumba. Point à la ligne. »

Littré: « alinéa 1. A la ligne. En dictant, on disait autrefois alinéa pour indiquer qu’il faut quitter la ligne pour en commencer une autre. »

Dominique Dufourny: « Nous avons déjà mené le débat au conseil communal il y a trois ans. Le bourgmestre et le collège des échevins s’étaient opposés à la place Lumumba. Nous n’allons pas relancer ce débat. Tant que je suis bourgmestre, il n’y aura pas de place Lumumba. »

. À la ligne ... a linea ...

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn