TeTiTaTuTis, Madame Dufourmy, bourgmestre de Ixelles …

Madame Dufourmy, permettez moi de mettre « TeTiTaTuTis » en entête  du premier post de ce blog désormais dédié à vous en tant que bourgmestre de la commune d’Ixelles. Ce sont les derniers mots sortis de la bouche de Hugo Claus qui souffrait de la maladie de Alzheimer et décida de s’euthanasier car il le jugeait indigne de vivre avec une mémoire atrophiée. Dans son patois natal, le ouest flamand, TeTiTaTuTis  signifie « Het is tijd dat het uit is », il est temps que ça soit fini. Une piqûre s’ensuivit qui mit fin à sa vie terrestre , il y a plus que huit ans entre temps, le 19 mars 2008. Admirant ces mots d’une si riche raisonance, je me suis permis, le jour de son enterrement, d’enregistrer le nom de domaine tetitatutis.be afin d’en stimuler la survie.

Soit, ceci pour la petite histoire. Ce domaine est entre temps expiré et si vous googlez « tetitatutis » maintenant, vous tomberez sûrement sur www. lumumba.be, domaine que j’avais enregistré il y a dix ans, quelque temps après mon arrivée à Matonge.

J’écrivais un blog à l’époque: « Dag Boek »,  qu’on peut retrouver actuellement sous l’URL tetitatutis.blogspot.be. Dans ce blog, dont le dernier post date de 15 novembre 2005 , vous pourriez suivre jour par jour comment je suis arrivé à Matonge depuis mon départ d’Anvers , après un petit détour par Tenerife.

C’est cette expérience d’écriture électronique que je veux ici continuer en vous adressant chaque jour, Madame Dufourmy, bourgmestre d’Ixelles, quelques alinéas, en déclinant pour terminer votre audacieuse réaction au rassemblement du 30 juin à la place Lumumba à Matonge:

« TANT QUE JE SUIS BOURGMESTRE IL N’ Y AURA PAS DE PLACE LUMUMBA. POINT
A LA LIGNE … »

Est-ce-que je peux en déduire, Madame Dufourmy, que le jour qu’il y aura une place Lumumba à Matonge, vous ne seriez plus bourgmestre de Ixelles …?

TANT QUE JE SUIS BOURGMESTRE IL N’ Y AURA PAS DE PLACE LUMUMBA. POINT A LA LIGNE
TANT QUE JE SUIS BOURGMESTRE IL N’ Y AURA PAS DE PLACE LUMUMBA. POINT
A LA LIGNE
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn